Actualités

Sécurisation des événements

 
Sécurisation des événements

Le ministre de l'Intérieur rappelle les conditions de sécurisation des événements

A l'issue du conseil de défense et de sécurité, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a évoqué les dispositifs mis en œuvre pendant la période estivale afin de sécuriser un très grand nombre d'événements.

Dans un contexte de menace terroriste plus élevé qu'il ne l'a jamais été, ce sont ainsi 56 événements qu'il convient de sécuriser sur l'ensemble du territoire national.
Cette sécurisation sera assurée par les forces de sécurité intérieure dans le cadre de l'exercice de leurs activités traditionnelles et elles seront renforcées.

Comme l'a annoncé le Président de la République à la suite de l'attentat de Nice, 10 000 militaires sont maintenant mobilisés dans le cadre de l'opération Sentinelle avec une répartition entre la région parisienne et la province.

Le ministre a également rappelé avoir fait appel à la réserve opérationnelle de la police et de la gendarmerie.

Depuis l'appel à mobilisation du 15 juillet, 2 500 français ont déjà manifesté leur intérêt pour rejoindre la réserve opérationnelle de la police ou de la gendarmerie et les demandes continuent à affluer.
Si ces volontaires répondent aux critères de sélection, ils suivront une formation afin de les rendre opérationnels aux côtés des forces de sécurité intérieure en exercice.

En plus des forces mobilisées traditionnellement sur les territoires, ce sont près de 23 500 policiers, gendarmes et militaires réservistes qui seront mobilisés pour assurer le bon déroulement des événements estivaux.

Le ministre a adressé de nouvelles instructions aux préfets de départements, leur demandant de prendre contact avec les maires des villes où auront lieu ces manifestations. Il a rappelé l'importance d'établir un cahier des charges très précis, définissant les responsabilités de chacun. Il s'agit de déterminer, site par site, le nombre de forces qu'il conviendra de mobiliser pour assurer une sécurité optimale de ces événements. Si les conditions de sécurité n'étaient pas réunies pour le bon déroulement d'une manifestation, le ministre de l'Intérieur a indiqué que l’État prendrait la responsabilité de son annulation.
Le niveau de mobilisation des services de renseignement et des forces de sécurité intérieure est très important et le ministre a tenu à saluer, une nouvelle fois, l'implication de ces femmes et ces hommes au service de la sécurité des Français.

Voir la déclaration du ministre de l'Intérieur  à l'issue du conseil de défense et de sécurité du 27 juillet 2016

> Consultez les recommandations du plan Vigipirate Alerte Attentat - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,46 Mb

vigipirate alerte attentat Ile de France