Calamités agricoles & Assurance récolte

 

L’assurance récolte est la meilleure protection

L’assurance récolte permet aux agriculteurs de bénéficier d’une meilleure couverture de risques que le dispositif des calamités agricoles et que les contrats d’assurance contre la grêle.
Aussi l’État incite les exploitants à s'assurer en attribuant une aide : prise en charge de 65% des primes d’assurance pour ces contrats

> ASSURANCE RECOLTE 2016-2017 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,57 Mb

accéder à la démarche "demande d’aide à l’assurance agricole" sur mesdémarches.gouv.fr

Indemnisation des calamités agricoles

La protection de l’agriculture contre les risques climatiques relève du secteur privé pour les risques assurables et de l’indemnisation publique par le Fonds national de gestion des risques en agriculture (FNGRA) pour les aléas non assurables.

Pour les pertes de récolte, le risque de grêle est considéré comme assurable pour l’ensemble des productions (à l’exception des prairies). De plus, les grandes cultures et la viticulture sont considérées comme assurables pour l’ensemble des risques climatiques.

Le FNGRA est alimenté par les agriculteurs (par le biais d’une contribution additionnelle aux primes d’assurance de leurs contrats d’assurance couvrant les dommages aux matériels et bâtiments et les risques de responsabilité civile) et par une dotation budgétaire de l’État.

Après reconnaissance d’une calamité agricole par le ministre en charge de l’agriculture, le fonds indemnise les exploitations sinistrées. Ces indemnités couvrent en moyenne 30% des dommages.

 accéder à la démarche "demande d’indemnité au titre de calamité agricole" sur Mesdémarches.gouv.fr