Les animaux errants et la fourrière

 

Les maires doivent s'assurer de l'existence d'un service de fourrière, service public destiné à accueillir et à garder les animaux trouvés errants, au niveau communal ou intercommunal.

La fourrière accueille les animaux capturés et les garde pendant un délai franc de 8 jours ouvrés, au terme duquel, si l’animal n’est pas réclamé, il est considéré comme abandonné et devient la propriété de la fourrière, qui peut le céder gracieusement à une fondation ou une association de protection des animaux disposant d’un refuge, afin que celui ci soit proposé à l’adoption.
 
La divagation des animaux pose des problèmes de protection animale (animaux accidentés) mais aussi de potentiels problèmes de santé et de sécurité publiques (accidents sur la voie publique, morsures...) voire socio-économiques (attaques de troupeaux par des chiens divaguant dans les départements ruraux, par exemple).

Pour en savoir plus, consultez le site du ministère de l'agriculture

> Guide de la fourrière animale - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,12 Mb