Plan d'action contre la radicalisation et le terrorisme

 
 
Plan d'action contre la radicalisation et le terrorisme

Manuel Valls a présidé, le 9 mai 2016, le Comité interministériel pour la prévention de la délinquance et de la radicalisation, en présence de 10 ministres. Le Premier ministre a présenté un nouveau plan pour lutter contre la radicalisation et le terrorisme. 80 mesures, dont 50 nouvelles, qui constituent une nouvelle impulsion à la politique du Gouvernement contre le terrorisme et la radicalisation.

Une nouvelle étape dans la lutte contre le terrorisme et la prévention de la radicalisation a été franchie par le Gouvernement pour faire face au grand défi de la lutte contre le djihadisme.

Ce phénomène d’ampleur, qui ne touche pas que la France, concerne aujourd’hui plus de 2 000 personnes identifiées dans les filières syro-irakiennes.

"Depuis l’Europe, ce sont 5 000 individus qui sont partis depuis le début du conflit. Un bon nombre est resté sur place. 627 d’entre eux sont français – soit le contingent le plus important parmi les combattants européens", a précisé le Premier ministre.

Par ailleurs, près de 9 300 personnes ont été signalées pour radicalisation.

Il est à présent nécessaire de bâtir une stratégie nationale de lutte contre la radicalisation et le terrorisme, qui mobilise tous les pans de l’action publique.

> Téléchargez le dossier de presse lutte contre la radicalisation - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,57 Mb